Hé oui, plus le monde avance, plus ce saint homme lui manque !

Mais le plus horrible vient de l’exploitation de son image et de son souvenir par un journal soi-disant gratuit qui ose mixer à quelques pages d’écart un article sur l’Abbé Pierre et la pauvreté et un texte sur le mercato du football et ses millions symptomatiques d’une société économique fondée essentiellement sur la pauvreté (quelques riches qui font tout pour multiplier les pauvres).

Tiens, parmi la poignée de riches requins-crocodiles réunis à Davos, il y a eu le président de la chine qui est venu prôner le libre-échange !

Quelle tristesse !

Quel optimisme déployer quand le monde « marche sur la tête » ?

Et dire que réduire la pauvreté est le premier des objectifs des ODD !

Alors que tout le « tralala » autour de ces ODD ne remet nullement en cause le système financier actuel qui accentue les écarts pauvres-riches (et ce soir, on vient de me distribuer un pin's ODD...ironie sans nom!!).

Monsieur l’Abbé Pierre, vos disciples ne sont vraiment pas à la hauteur (pareil pour les douze apôtres de Jésus).

Bruno