bruno se lance

12 janvier 2019

Femmes objets, publicité exécrable

Éditorial du Cerveau&Psycho n° 105 de décembre 2018 : « Objet de mon désir, un objet dont on fait ce que l'on veut. Un objet n'a pas de droits. Il n'a pas de volonté, pas de liberté, il ne souffre pas. Il est soumis à nos désirs. On le possède. On l'utilise pour son confort, pour sa commodité, pour son plaisir. Il ne dit pas non. S'il résiste, on le brise et on le remplace. Qui songerait, ayant lu cela, à considérer les femmes comme des objets ?... »

Excellente réflexion pour souhaiter une bonne année 2019 à toutes les femmes et une année de merde à la publicité sexiste.

J'en profite aussi pour plaindre l'abrutit de service « je préfère le corps des femmes jeunes….yann moix », et féliciter la réaction de Camille Froidevaux-Metterie. Ce pauvre type ne doit jamais avoir eu dans ses bras une femme de 50 ans, si mature intellectuellement qu'elle s'active à conserver un corps de jeune fille de 25 ans. J'ai la chance de vous assurer que ces femmes là sont les plus belles mais aussi les plus difficiles à séduire (à plus de 50 ans, ma chérie est un mix physique de Rihanna 

Rihanna

et de Laétitia Casta

LaetitiaCasta

, intellectuellement proche de Mère Thérésa et des journalistes engagées [vanityfair] et professionnellement dans la liste des éditions de la Martinière jeunesse).

Restreindre les femmes à leur beauté physique, pour en faire des objets de convoitise, c'est tout simplement rejeter sa propre intelligence et se comporter conne une bête, c'est se priver de tant d'autres beautés. Une femme qui rit est mille fois plus belle qu'une femme baisée comme un objet, une femme qui vous demande de lui raconter des histoires pour qu'elle s'endorme dans vos bras est le plus beau des cadeaux de confiance qu'un homme puisse rêver de vivre. Je souhaite avant tout à toutes les femmes d'être aimées pour leur âme, quel que soit leur âge. Et je proscris toutes ces publicités qui ne mettent en avant que leurs charmes physiques (Le top 2018 des publicités sexistes pour la Fête des mères). En plus, il n'y a pas que les publicités sexistes qui rendent cons les hommes attirés par ces images, toutes les publicités sont négatives et les gens intelligents dans notre société se doivent de leur résister (R.A.P.).

Pourvu que la richesse d'internet écrase la connerie par l'intelligence (Éloge de la femme).

Bruno

Posté par druille à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


04 janvier 2019

solution détaillée sudoku difficile (débile ?) du N° 14 de la gazette de la défense du 19 décembre 2018

2 sudokus sont proposés dans le nouveau journal gratuit « La Gazette de la Défense » (ce n'est pas militaire mais le quartier d'affaires de l'ouest de la région parisienne). Il y a un ''moyen'' et un ''difficile''.

Je parle du premier à la fin du message, quant au second il est d’après moi un peu plus que difficile.

Je n’ai pas réussi à le résoudre directement sur le journal, j’ai dû passer par mon fichier qui me permet de poser des hypothèses. Et devoir faire une hypothèse dès le 6° coup, en fait un sudoku très difficile !

Après avoir composé les multiples choix dans les cases vides (2 chiffres, 3 puis 4, 5 voire 6 possibilités), j’ai commencé les hypothèses (faire un choix et s’en servir pour continuer en espérant arriver à une impossibilité qui permet de valider l’autre possibilité). Bien sûr les hypothèses se commencent toujours sur les choix les plus simples (seulement 2 chiffres possibles). J’ai étudié chacune des 6 cases (donc 12 hypothèses) (cases a3 pour 17, e1 pour 17, e2 pour 37, f1 pour 89, h5 pour 36, et d7 pour 78). Aucun de ces 12 choix arbitraires ne m’a permis de continuer sereinement la solution et de trouver une résolution unique, j’arrivais au bout de quelques coups à devoir établir une nouvelle hypothèse.

Alors, puisque c’est bien nul de soumettre un tel sudoku en le décrétant « difficile », j’ai décidé de proposer une des multiples solutions possibles en faisant systématiquement un choix arbitraire et en continuant la résolution pour aboutir à un sudoku rempli (mais j’estime qu’il peut bien y avoir une bonne vingtaine de solutions viables).

En poussant ce sudoku à l’absurde, pourquoi ne pas proposer un sudoku entièrement vide au départ !!!

 

Quant au sudoku niveau moyen proposé en même temps, je l’ai trouvé NUL dans sa conclusion puisqu’il y a 2 solutions possibles (les chiffres 1 et 5 peuvent se placer indistinctement dans les cases b78 et i78).

SudokuDepartLaGazetteDefense14

 

ResolutionArbitraireSUDOKU_Gazettedefense14

SudokuResoluLaGazetteDefense14

 

Bruno

Posté par druille à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2019

2019 en transparence

Aucune velléité de souhaiter quoi que ce soit à quiconque pour 2019, je n'ai aucun pouvoir d’exaucer les vœux d'autrui. Mais des rêves, j'en ai à la tonne, qu'ils soient très personnels ou politiquement pour les français.

Les réseaux sociaux nous informent de plus en plus des choses cachées de notre société pourrie jusqu'à la moelle. Et comme j'approuve, je me régale d'y contribuer. Que savent les internautes de la « Transparence des finances » ? J'ai appris le dernier jour de 2018 que « Le Sénat réclame (encore) le ''code source'' de chaque projet de loi de finances.

Contre l’avis du gouvernement, le Sénat a adopté hier un amendement obligeant l’administration fiscale à dévoiler, pour chaque projet de loi de finances, le ''code source'' traduisant les réformes proposées par l’exécutif. Les députés pourraient revenir prochainement sur ce vote, comme ce fut déjà le cas l’année dernière. [...] Le président de la commission des finances de la Haute assemblée [Vincent Éblé] a une nouvelle fois soutenu que le législateur ne pouvait pas débattre du budget ''en toute connaissance de cause''. [Il] a ainsi proposé que le gouvernement publie, lors de la présentation annuelle du projet de loi de finances, [...] pour ''chaque imposition de toute nature modifiée'' : Des ''données synthétiques'' et ''hypothèses retenues pour évaluer les conséquences économiques, financières, sociales et environnementales'' de la réforme en question, ainsi que les ''coûts et bénéfices financiers attendus'' pour ''chaque catégorie d’administrations publiques et de personnes physiques et morales intéressées, en indiquant la méthode de calcul retenue'', du ''code source'' correspondant à ''l’ensemble des dispositions législatives et réglementaires en vigueur pour cette imposition'', assorti des ''instructions et circulaires publiées par l’administration qui portent sur cette imposition'' et du ''code source correspondant aux dispositions législatives proposées et, à titre facultatif, aux dispositions réglementaires, instructions et circulaires envisagées''. Toutes ces données seraient diffusées ''dans un standard ouvert, aisément réutilisable et exploitable par un système de traitement automatisé'', conformément aux principes de l’Open Data. L’idée ? Permettre à la société civile (et non pas uniquement aux parlementaires) d’exploiter ces informations publiques, par exemple pour des travaux de recherche, etc. L’amendement impose enfin la publication d’une ''annexe explicative contenant le code source traduisant, en langage informatique, chacune des dispositions [du projet de loi de finances] relatives à l’assiette ou au taux des impositions de toutes natures''. Sur le banc du gouvernement, le secrétaire d’État Olivier Dussopt s’y est opposé. ''Ce n'est pas ultra-défavorable car, sur le principe, nous sommes évidemment plutôt d'accord'', a tout d’abord déclaré le locataire de Bercy, au nom de l’exécutif. ''Mais il se trouve qu'au moment où nous publions la loi de finances, les codes sources ne sont pas encore développés. Donc matériellement, nous ne savons pas répondre à votre demande'', s’est-il justifié. (https://www.nextinpact.com/news/107403-le-senat-reclame-encore-code-source-chaque-projet-loi-finances.htm)

Bon, en clair, il nous dit que les propositions de composition de la future loi de finance relèvent de ’’l’apprenti sorcier’’, puisqu’elles ne reposeraient sur aucun modèle de données concrètes.

Honnêtement, c'est si facile d'être un oiseau de mauvaise augure pour 2019 que je n'aurai aucun mérite.

Bruno

Posté par druille à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 décembre 2018

pour sauver le Téléthon, il faut soutenir les #Giletsjaunes

Les #Giletsjaunes veulent bloquer la folle économie des puissants. Je leur donne entièrement raison, et l'actualité consolide mon opinion avec la période du Téléthon. Pauvre manifestation qui réclame tant de besoins financiers. Pour la sauver, il faut épurer le palais de l'Élysée. J'ai une part de la solution. Comme Macron a tout donné aux ultra riches, nous devons tout donner aux pauvres et ne plus rien donner aux impôts. Je vais donner 75 % de mes impôts aux associations caritatives (je ne suis pas assez riche pour donner 100 %, et j'ai dû prendre un crédit à la consommation pour concrétiser ces dons et pour ne pas voir en 2019 mon mois de salaire payer les abus de jupiter et le train de vie honteux de sa cour). Cela va quand même me coûter assez cher (part non déductible et intérêts de l'emprunt), mais sur le long terme, si Macron dégage, je serai gagnant. Je vais donner en priorité à Cap Centre et Avenir nouvelle maison des chômeurs, elles m'ont bien soutenu quand j'étais en situation de grande pauvreté, mais aussi à bien d'autres et même à des partis politiques qui s'opposent franchement aux pourris de profiteurs du système financier mondial.

Les besoins de dons du Téléthon, les Restosducoeur, et bien d'autres causes humaines ne devraient pas avoir à « mendier » dans ce monde de multimilliardaires. La société économique des spéculateurs/profiteurs ne vivra pas éternellement, j'ai un mot d'avenir pour cela : #climataclysme. Et quelques milliers de ces pourris, encore plus convaincus que moi de ce risque futur, se réunissent tous les ans en COP pour tenter de convaincre 7 milliards de pauvres de rester encore plus pauvres pour qu'ils puissent eux continuer de vivre en nababs. Je ne les supporte plus, avec leurs arrogances et leurs suffisances.

Pauvres #Giletsjaunes, je suis avec vous même si je suis sans voiture, nous sommes les plus nombreux, montrons aux quelques abuseurs notre volonté de dégagisme généralisé.

Bruno

Posté par druille à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 novembre 2018

Médecins sans hontes !

Je viens de recevoir une grosse enveloppe de l'association Médecins Sans Frontières. Elle contient, stylo, bloc de papier à lettres, tract, formulaire de dons, carte du monde…. Ils sollicitent des dons d'1€ par semaine à 10€/mois.

Je trouve honteux ce gaspillage car j'estime le coût de constitution de cet envoi à au moins 2€. Si ces médecins avaient vraiment le courage de leur communication, ils n'auraient pas besoin de solliciter les citoyens. S'ils ont envoyé ce courrier à 200000 destinataires, cela correspond à 400000€ perdus. S'ils obtiennent 10000 réponses positives (très hypothétique par ces temps de révolte et de découragement), ils récupéreront environ 100000€. Mais s'ils avaient directement sollicité les hommes de pouvoirs et détenteurs des richesses, avec des arguments chocs et frappants, ils auraient d’après moi obtenu presque 100 millions d'euros, au vu du rapport Oxfam. Il y en a marre de constater l'orientation de l'appel à la générosité toujours vers les pauvres alors que les riches se gavent honteusement. Au final, ces médecins sans frontières œuvrent à maintenir le système de pauvreté actuel. Ils s'occupent d'actions curatives, même si on les nomme caritatives, alors qu'ils devraient s'impliquer à fond dans la révolte contre le système capitaliste mondial. Pourquoi ne sont-ils pas capables de défendre des messages style pollueur/payeur en accusant les colonisateurs d'être les seuls responsables des pauvretés et misères qu'ils affichent dans leurs tracts ? Il y a bien des centaines de milliers de pauvres morts au cours d'une année mondiale, pour moins de 10000 multimilliardaires responsables. Aurons-nous un jour de ce début de 3° millénaire, un meneur de peuple capable d'un « J'ACCUSE de ZOLA » ?

Bruno

Posté par druille à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


09 novembre 2018

Les spams tombent dans la fange

C'est l'escalade, les spams trop simples d'il y a 5 ans ne font plus recette.

Maintenant, ils utilisent, l'agressivité, la surprise, la curiosité, et bien sûr toutes les faiblesses humaines exacerbées par ce monde de communication de l'immédiateté.

Je ne liste que quelques bouts de titres, je n'ai cliqué sur aucun, je ne sais donc pas le contenu complet du message arnaqueur.

- salut, tu m'as envoyé un mail, est-ce que nous nous connaissons ?

- bonjour, appelez moi immédiatement, j'ai quelque chose pour vous

- je suis en colère de toi, si je t'attrape, je vais te frapper fort

- qui est-ce ? Hé, j'ai bien aimé la photo que tu m'as envoyée

- quelque chose de gentil vous attend

- êtes-vous NN, je viens de rompre avec mon copain et je cherche du plaisir

- prend une minute pour moi ???

- salut, m'as-tu bloqué contre whatsapp ?

- Pourquoi n'avez-vous pas répondu à mes textes ?

- vraiment belle, elle n'est pas vraiment belle mais c'est parc que l'homme l'aime qu'elle

-heeeeey, si vous ne voulez pas me parler, dites-le simplement

Il ne faut cliquer nulle part !

Il y en a marre de tous ces « chiens » pollueurs des messageries. Je vais sérieusement songer à contacter la plateforme Pharos.

Bruno

Posté par druille à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 octobre 2018

Horrible économie contre splendide philosophie

Pour dire NON aux festivités d'halloween, prôner « Le vrai, le beau et le bien » des idéaux formulés par Platon il y a 2400 ans. Merci à Cerveau&Psycho pour ce passionnant article « Platon nouveau modèle éducatif ? »

Et si au lieu de l'enseigner en primaire on en faisait une matière incontournable et primordiale de Science-Po et de l'ENA ? Peut-être que les futurs dirigeants politiques pavoiseraient moins que ceux d'aujourd'hui et procéderaient avec moins de cynisme.

Et peut-être alors que la nature reprendrait sa marche en avant vers l'amélioration continue. Car aujourd'hui, les humains détruisent les plus belles espèces au bénéfices des plus moches. Un seul exemple avec les oiseaux : exit les petits passereaux multicolores et enchanteurs, place à la prolifération des corbeaux croques-morts, des pies voleuses et des pigeons profiteurs. Et c'est à l'image du monde économique, les gros vilains nuls éliminent les beaux et gentils petits.

Bruno

Posté par druille à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 octobre 2018

La gestion des déchets du sud de la France s'inspirerait de la mafia napolitaine

Mon ami, président d'une association locale toulousaine investie dans la défense de l'environnement, m'apprend une nouvelle catastrophique : « Occitanie : bientôt 43.000 tonnes d'ordures corses traitées à Nîmes, Perpignan et Toulouse ? ».

Je comprends son désarroi (scandale pollution Naples).

Même si l'on n'en est pas encore là pour la Corse et tout le sud de la France, il convient de se demander qui tire les ficelles financières de ce problème critique et dangereux de la pollution par nos déchets.

Comment ne pas imaginer le pouvoir « national » derrière de tels projets ? Pourquoi ces déchets ne seraient pas traités au plus près, à Nice ou Monaco ??

Comment ne pas penser à la connivence des multinationales à l'oeuvre pour la manipulation des élites quand en même temps la Région Occitanie organise ce mois-ci ses « Premières Assises régionales de la Biodiversité » ?

J'ai conseillé à mon ami d'alerter les rédacteurs du journal La Décroissance qui ont publié dans leur dernier numéro un petit encart à propos de l'action du mois « #adopte-ton-fût.com ».

Bruno

Posté par druille à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 septembre 2018

trouver son numéro de téléphone carte SIM, sous Android

Je ne suis pas un geek, je ne vais pas vous proposer un guide magistral.

Je viens de tomber dessus par hasard, très simplement en juste 2 écrans. Mais que j'ai pu pester il y a des mois pour retrouver ce p******n de numéro que j'avais oublié. Je n'avais pas trouvé d'aide concluante sur le web, j'avais du me résigner à téléphoner à un autre numéro et ensuite je m'étais créé un contact « moi ».

Alors, sous Android pour un téléphone Danew, roue dentée « paramètres »/Cartes SIM/Emplacement pour carte SIM suivi du numéro.

Je croyais bêtement que ce serait pareil sur tous les téléphones avec cet applicatif Android. J'ai voulu vérifier sur mon autre téléphone SONY (plus sophistiqué), entre Android et Xpéria….je cherche toujours !!!

Bruno

Posté par druille à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 septembre 2018

Mieux Demain !

Comment peut-on être assez con pour écrire que la vie sera absolument mieux demain ?

C'est faire complètement fi de l'histoire. Tenez, il suffit d'extrapoler. Imaginez un jeune français de vingt ans en 1910 qui aurait pensé pareil : que la vie sera meilleure entre 1914 et 1918 et encore bien meilleure entre 1939 et 1945.

C'est vraiment nier la bêtise humaine et cracher honteusement sur toutes les dictatures établies. C'est croire au pays des bisounours en s'excluant de la vérité affichée de la folie de certains présidents actuels de grandes puissances mondiales.

Mais comment peut-on être aussi con et oser l'écrire ? [Pascal Praud « Vivement hier ? » dans Cnews du jeudi 27 septembre]. Ils sont nuls à chier ses exemples. Que fait-il du SIDA et du résultat d'un conflit nucléaire généralisé ? Les médiocres améliorations qu'il liste ne valent rien comparé aux risques surmultipliés que notre société prépare en cachette au futur de l'humanité.

Je m'estime bien être décliniste, pas du tout par nostalgie mais plutôt par crainte de la tournure que prend le futur. Et ce n'est pas moi qui ait inventé la « collapsologie ».

Bruno

Posté par druille à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 septembre 2018

Un HOAX qui ne manque pas de couilles

J'espère que la police du web est encore plus « couillue » et qu'elle va choper ce maudit escroc.

 

« Bonjour, cher utilisateur de (je ne copie pas le bout de code qui fait partie du piège)

Nous avons installé un logiciel RAT dans votre appareil.

Pour l'instant, votre compte e-mail est piraté (voir pour , j'ai maintenant accès à vos comptes).

J'ai téléchargé toutes les informations confidentielles de votre système et j'ai obtenu des preuves supplémentaires.

La chose la plus intéressante que j'ai découvert est celui des enregistrements vidéo de votre masturbation.

 

J'ai posté mon virus sur un site porno, puis vous l'avez installé sur votre système d'exploitation.

Lorsque vous avez cliqué sur le bouton Play on porn video, à ce moment-là mon troyen a été téléchargé sur votre appareil.

Après l'installation, votre caméra frontale prend une vidéo chaque fois que vous vous masturbez. De plus, le logiciel est synchronisé avec la vidéo de votre choix.

 

Pour le moment, le logiciel a collecté toutes vos informations de contact sur les réseaux sociaux et les adresses e-mail

Si vous devez effacer toutes vos données collectées, envoyez-moi 250$ en BTC (crypto-monnaie).

Ceci est mon portefeuille Bitcoin: 1MuQXHNBcAbYyMvMsvHfnXdymeuoLAK14Z

Vous avez 2 jours après avoir lu cette lettre.

 

Après votre transaction, je vais effacer toutes vos données.

Sinon, je vais envoyer une vidéo avec vos farces à tous vos collègues et amis !!!

 

Et désormais, soyez plus prudent!

Visitez uniquement les sites sécurisés!

Au revoir!

Je n'ai pas non plus copié le bandeau jaune en début de message qui semble provenir du gestionnaire de ma webmail. Car il signale « traitez ce message avec prudence…. » et finit avec un encart cliquable « Signaler comme hameçonnage ». Je parierais que l'astuce se trouve justement là, ou alors dans le point d'interrogation.

Il ne faut cliquer nulle part !

Là où le hacker abuse de notre crédibilité, c'est quand il indique son portefeuille Bitcoin, même cripté.

Je commenterai mon message dans 3 jours, puisqu'il est indiqué que dans 2 jours je serai puni !!

Bruno

Posté par druille à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 août 2018

Payer ses impôts déclenche une posture NIMBY

Période de paiement des impôts sur le revenu. Payer, d’accord par solidarité, mais que c’est avilissant de payer pour des scandales d’État ou pour des abus de pouvoir (cri du contribuable).

Polémique autour du salaire du nouveau PDG d’Air France….payé avec nos impôts !

Polémique des avantages des sbires comme Benalla…..payés avec nos impôts !

Et tout ce que l’on ne sait pas encore des magouilles du pouvoir (paradis fiscaux, réduction ISF, financements occultes, arrangements en tous genres...). Tout cela me semble logiquement alimenter l’attitude NIMBY et l’égoïsme qui l’accompagne. Je me sens envahi par ce sentiment négatif. En échange de mes impôts, je ne vois de l’état que la relative sécurité qu’il me procure. Mais il ne me protège nullement de la canicule, ni de la pollution atmosphérique, ni des nanoparticules cancérigènes dans les produits et aliments de tous les jours (Stratégie Nationale sur les Perturbateurs Endocriniens). Il ne me protège pas de la publicité outrageuse (à fond sur les mobiles maintenant), ni de l’utilisation frauduleuse de mes données (heureusement je me protège un peu tout seul, je suis AD-blocker intransigeant). Comme il me semble qu’il n’y aucune prise en compte sérieuse de l’avertissement des scientifiques sur le lien santé-environnement (YEARBOOK2018), j’estime que le gouvernement encaisse ma part d’impôt pour son profit personnel plutôt que pour le peuple.

Voilà, je deviens nimby, en payant mes impôts, même s’ils ne représentent qu’une infime partie des prélèvements de l’état !

Impôts = pognon. Je suis sidéré de lire un article tout récent dans Cerveau&psycho de septembre (je suis abonné je l’ai déjà reçu) : « Dette de sommeil », « le manque de sommeil des français coûterait 100 milliards d’euros à l’économie ». Fichtre, mais que font nos énarques ?

En fait, si une grosse partie de ces coûts ne revenaient pas dans le fond de leurs poches, bien-sûr qu’ils agiraient pour les diminuer.

Pour les puissants, le système est à l’équilibre et à conserver tel quel puisqu’ils continuent de s’enrichir. Les pauvres n’auront de cesse jusqu’à leurs morts de payer pour les riches.

Bruno

Posté par druille à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 août 2018

solution détaillée sudoku N° 296 « Expert » de Van Georget dans « Le magazine du Monde » du 20 mai 2017

J’ai récupéré par hasard un ancien numéro de « Le magazine du Monde », celui du 20 mai 2017. Il contient un sudoku

SudokuExpert296LeMonde

Il est bien moins difficile que le précédent que j’avais aussi trouvé par hasard, le 341 que j’avais estimé diabolique.
ResolutionBDSUDOKU_LeMonde296

ResolutionBrunoDruilleSudokuExpert296LeMonde

Bruno

Posté par druille à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2018

Paroles, paroles, paroles….chante une colombe lyonnaise

« Tout est mis en œuvre pour protéger les français ».

Donc tous les français sont protégés et aucun ne peut mourir bêtement sous les coups de couteau d'un terroriste dégénéré ! C'est pathétique, cette langue de bois politicienne.

Ce qui pourrait être fait :

- redéployer des centaines de policiers et gardes du corps affectés aux services de personnalités privilégiées à tort (SPHP), et les employer sur des fonctions de sûreté générale (diminution des privilèges pour une meilleure égalité nationale).

- recrutement immédiat de 10000 policiers supplémentaires, financés par la réduction de l'écart de revenus entre les multimilliardaires et les smicards (divisons cet écart par 2 et affectons ce rééquilibrage égalitaire au profit de tous les français (santé, sécurité, éducation).

- réduire en grande partie les privilèges des nantis, ce qui anéantirait la haine des terroristes pour cette population (il me semble que les terroristes n'opèrent pas dans les quartiers pauvres comme la Courneuve en région parisienne ou les favelas des grandes villes d'Amérique du sud).

Bruno

Posté par druille à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2018

Le classement des plus belles chansons du monde, N°1 IZ pour moi

Les internautes ou les téléspectateurs ne représentent pas totalement l'espèce humaine, et encore moins la nature.

Je ne me reconnais pas dans leurs choix (idem sur youtube) sur la plus belle chanson de tous les temps. D'abord, quels sont les critères ? En fonction des changements de la société, ils évoluent. Pour son message associé à la beauté de la nature et pour son positionnement politique, je place IZ et « Somewhere Over the Rainbow/What a Wonderful World » en première place. Certainement qu'après quelques nouveaux conflits guerriers précurseurs de l'ultime guerre mondiale, les esprits ne classeront plus en première place les jeunes chanteurs à paillettes qui surfent sur les NTIC. La réalité de la folie de notre société leur parviendra alors, mais trop tard.

La nature est si belle qu'on tente de lui faire sa fête. Je trouve significatif que le volcan d'Hawai se réveille en communion avec les folies guerrières des dictateurs de la finance.

Bruno

Posté par druille à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 avril 2018

Le biais de négativité

Le magazine Cerveau&Psycho de mars 2018 propose un article intitulé « Tout va mal ! » en expliquant jouer avec la psychologie des lecteurs qui n'auraient pas été attirés par le titre « Tout va bien ! ». Et ils accusent le biais de négativité (extrait en dernière page du magazine : « 9,6 % de la population mondiale vit dans l'extrême pauvreté contre 82,4 % en 1920. Nous croyons à tort que tout va mal à cause d'un biais cognitif : le biais de négativité . Des méthodes existent pour le combattre. »).

Dans l'article, ils s’appuient sur 6 graphiques (baisse de la pauvreté extrême, progression de la démographie, meilleur accès à l'éducation, meilleur taux de vaccination, meilleur taux d'alphabétisation, recul de la mortalité infantile) pour essayer de démontrer que tout va bien mieux.

J'espère que dans les prochains numéros ils nous parleront du biais de positivisme (naïveté ??). Ils pourront alors dire que la paix règne partout sur terre, que les gouvernements n'ont plus besoin des ministères de la guerre et de l'écologie, qu'on peut arrêter les réunions annuelles du GIEC (COP21….), qu'on peut stopper les actions associées aux ODD….

En fait, pour cet article, ils se sont comportés comme des statisticiens qui manipulent les chiffres pour leur faire dire ce qu'ils veulent. Ils auraient pu parler du sida, du cancer, des bombes atomiques….

Ils osent dire que tout semble aller bien, alors que 2 articles plus en amont, ils abordent « Prêt(e)s pour le sexe virtuel ». Et là, ils semblent critiques et alarmistes. « L'industrie pornographique donne de la femme une image dégradée…. » « 136 milliards de vidéos pornographiques visionnées en 2015…. ».

Je suis persuadé que des débiles du sexe, milliardaires de surcroît, ont fait réaliser des poupées gonflables à l'effigie de Lara Croft, Madonna, Marylin Monroe ou quelques autres bimbos et qu'ils les chevauchent équipés d'un casque virtuel qui reproduit parfaitement les traits et les formes de ces femmes objets. Voire même, ils peuvent tout simplement baiser une belle prostituée avec le casque pour assouvir leur fantasme de dominer des icônes.

Et sans aller plus loin dans la démonstration de la déchéance humaine par l'accumulation de capital, je me demande si les auteurs de l'article auront regardé l'émission de ce soir qui traite de la prostitution des mineures. Avec les révélations de ces dernières années sur la banalisation de la prostitution des étudiantes, qu'est-ce qu'il leur faut de plus pour transformer ce biais de négativité en fait de société ??

Bruno

Posté par druille à 22:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

07 avril 2018

solution détaillée sudoku N° 341 « Expert » de Van Georget dans « Le magazine du Monde » du 31 mars 2018

J’ai trouvé ce magazine dans les couloirs du métro, je ne suis pas du tout un de ses lecteurs.

Je l’ai feuilleté négligemment et c’est par hasard que dans les dernières pages j’ai découvert ce sudoku « expert » .

SudokuExpert341LeMonde

Je m’y suis attelé, pour apprécier le niveau « d’expertise » labellisé par LeMonde.

Pour moi qui ait publié quelques résolutions de sudoku diaboliques, celui-ci m’a paru à priori simplement difficile. Mais je reconnais qu’au 19° coup de ma solution, le niveau expert est applicable. Et encore plus avec le coup suivant où je ne trouve pas de solution logique même compliquée et où je suis obligé de passer par une hypothèse, c’est à la limite du diabolique. Et ça se confirme, la résolution n'avance que deux coups par coups, pour qu'au final je doive essayer 5 hypothèses dans des cases où il n'y a que 2 choix possibles et qui permettent de remplir le tableau presque jusqu'au bout. J'imagine alors qu'il puisse y avoir plusieurs solutions possibles (j'ai déjà proposé plusieurs sudokus avec multiples configurations) mais on tombe sur des impossibilités de placement tantôt du 4 tantôt du 1. C'est par tâtonnement et éliminations que j'obtiens la solution. Sans mon fichier de travail (et papier, crayon, gomme), ce serait impossible de le réaliser, et pour moi il est au final diabolique.

ResolutionSUDOKU_LeMonde341

ResolutionBrunoDruilleSudokuExpert341LeMonde

Bruno

Posté par druille à 06:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 mars 2018

Le slow ne mourra pas

Un article dans 20minutes annonce « Le slow voit venir la fin du bal ». Je ne sais pas si l’auteure Claire Barrois se classe dans les vieux (de plus de 20 ans) qui se serait fait choper sur un slow. Bon, je ne la blâme pas puisque dans cette page culturelle, elle a choisit de faire connaître le spectacle « L’Age du slow » même si son titre cherche à le stigmatiser (néanmoins, superbe choix de la photo pour illustrer l'article).

Article20MinutesDanseSlow

 

Elle décrète que le romantisme n’a plus la cote auprès des jeunes. Je le lui accorde, mais il faut préciser de quels jeunes il s’agit et de savoir qui dans notre société décide de ce qui doit disparaître ou subsister. OK, pour les jeunes de moins de 20 ans qui ne seraient plus attirés en majorité que par des expériences sexuelles bestiales. Mais ensuite, entre 20 et 40 ans, population qui tient beaucoup les manettes de notre société, un autre fonctionnement s’instaure avec la vie en couple et l’engagement de fonder une famille. Les femmes et mères imposent de la douceur et du romantisme.

J’appartiens à l’époque révolue de « Still loving you » et même plutôt celle d’avant (« laisse moi t’aimer » de Mike Brant). Lors d’une boum de 3°, un samedi après-midi dans un garage, je faisais partie d’un petit groupe d’une quinzaine de collégiens (choisi par les dominantes et dominantes, moi je faisais partie des timides). Il y a eu plusieurs jeux de drague (par exemple se mettre assis en cercle, garçons filles intercalés, et faire circuler un petit bout d’allumette tenu entre nos dents ; chaque fois qu’il tombait, par stress ou mégarde ou exprès par les plus dragueurs, on en coupait un petit bout jusqu’à ce qu’on ne puisse plus se le passer sans se coller les lèvres) et des séquences de danses. J’étais autant timide que « manche à balai », même si depuis l’âge de 11 ans j’avais par chance commencé à prendre de l’assurance pendant les colonies de vacances (à Collioure, bal du 14 juillet, dans mes vieux souvenirs). J’ai pu danser (un peu du jerk mais sans savoir faire le rock), surtout parce qu’une fille avait jeté son dévolu sur moi. C’était une dominante, super canon, danseuse dans le même club que ma sœur aînée (j’avais pu la voir lors des galas de fin d’année, je la connaissais de vue), et scolarisée dans le même collège que moi mais d’une autre classe. Elle était blonde style Sylvie Vartan avec un corps de danseuse étoile. Elle m’impressionnait trop et ma jeunesse lui reprochait de porter des lunettes qui perturbaient son beau visage. Elle m’a invité plusieurs fois lors des séquences de slow, je me souviens de son corps de sirène qui se frottait souplement contre le mien. Les jeux de fin d’après-midi, manipulés par les dominants, lui ont permis de m’octroyer le gage de lui rouler une pelle (même si elle me plaisait physiquement, je n’avais pas répondu à ses attentes de tout l’après-midi, je manquais trop de maturité par rapport à elle, et j’étais trop timide pour me lancer dans une aventure amoureuse, je n’avais de vues sur aucune fille). Je me remémore tout ça avec émotion, car je n’ai rien conclut de plus avec cette superbe fille qui est devenue médecin, et je n’ai pas « chopé » comme il est sous-entendu dans l’article de 20 Minutes. Mais je retiens en repensant à cette expérience que le slow pour une jeune femme s‘apparente à de sublimes préliminaires et je ne crois pas que dans le futur, les femmes deviennent de simples truies à vouloir baiser moins d’un quart d’heure. Je pense au contraire qu’elles ont de plus en plus envie de préliminaires, de caresses et d’attentions et que les slows perdureront encore au moins 50 ans. S’éclater dans la danse sans sentiments à suivre et sur une musique de « barges », c’est bon uniquement pour les robots et les jeunes qui vivent sans vision d'avenir.

Bruno

Posté par druille à 19:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mars 2018

pyramide des ODD

En lisant des nouvelles sur l'avancée des ODD (triste ODDyssée vers 2030, lire le relevé de conclusion du CICID dans le n°11 du 21/2/2018), j'ai pensé à la pyramide de Maslow.

J'ai souhaité développer mes pensées sur mon blog vert qui traite d'environnement, mais il ne me permet pas de mettre des pièces jointes à mes messages.

Alors je passe ici, et je fais un petit échange de liens : « Pyramide de Maslow et crise environnementale actuelle ».

 

PyramideODD

Bruno

Posté par druille à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2018

violences faites aux femmes, un plan pour rester en plan !

Un Plan pour passer à l'action, titre 20 Minutes, totalement « faux » plan d'après moi.

Pour vraiment endiguer les violences faites aux femmes, il faudrait éradiquer la puissance masculine et les publicités sexistes et machistes. Mais pour réussir cela, il faudra anéantir le capitalisme qui vit de si belles heures (même page dans 20Minutes avec un encart sur le classement du pdg de LVMH qui atteint la 4° place mondiale avec une fortune estimée de 58,6 milliards. Son empire ?: Le luxe et la pub (mais c'est un secret) ; son pouvoir ?: Les violences insupportables assénées à tous les pauvres de la planète.

20MinutesPlanViolencesauxfemmes

 

Il n'est pas seul puisqu'il n'est que 4°. le magazine Forbes pousse l'ironie jusqu'à en classer une belle brochette qui sans honte s'affiche. À coté de tous ces sataniques rapaces, il y a un des leurs complètement fou qui déclare une guerre sans fin au monde entier en étant aux manettes des USA. Le meilleur des placements pour ces prochaines années ?? une obligation sur les violences ! Tous de bons petits soldats « va t'en guerre » et promoteurs de LA VIOLENCE sous toutes ses formes.

Le président de la Chine n'est pas en reste (+8 % pour le budget militaire), et il est bien plus dangereux que Trump car il ne semble pas fou du tout, idem pour son homologue de la Russie,

J'encourage à lire LaDecroissance, dans le numéro de février dernier, parmi tous les bons articles « la civilisation moderne, une conspiration contre la vie intérieure ? » avec « ...un pseudo-monde où il n'y a pas véritablement d'altérité, mais seulement des choses utilisables, exploitables ,vendables et rentabilisables. Le rendement-exploitation d'autrui et de ce qui est autre vise invariablement la maximisation du profit privé et accumulatif, indépendamment de l'intérêt des producteurs, des besoins réels de la société et de la vie sur le planète….la solitude du pouvoir : un plus d'avoir, de consommation , de pouvoir sur les autres et sur les choses. Vivre d'après la subjectivité capitaliste, c'est reproduire indéfiniment le même, à l'écart de toute expérience susceptible de déborder le même : d'où la généralisation du sentiment d'ennui et l'essor du divertissement comme marchandise. » ; ainsi que cet autre article sur une toute autre violence « À quels enfants allons-nous laisser le monde ? ».

Pour en revenir à la journée internationale des femmes, je pense à la chanson de Jean Ferrat « La femme est l'avenir de l'homme ». Arrêtons de célébrer les sauveuses de l'humanité une seule journée par an. Donnons-leur le pouvoir mais pas à n'importe lesquelles d'entre-elles, pas aux Thatcher ou Merkel (des hommes dans leurs têtes) mais bien aux amoureuses de l'humanité comme des philosophes ou prix nobel de la paix.

Bruno

Posté par druille à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,