J'extrapole mon sentiment concernant la COP21, événement mondial, suite à la tragédie parisienne.

J'ai déjà estimé en mai 2015 que les enjeux de cette conférence internationale, enjeux essentiellement financiers, devraient inciter les extrémistes à oeuvrer à son annulation.

Les attentats à Paris le vendredi 13 novembre 2015 me confortent dans l'idée de pouvoir sous-jacent à cette COP21.

Déjà, ils ont obtenu l'annulation du Contre Sommet qui devait se tenir le samedi 14 novembre à Vénissieux.

J'estime que ces attentats ne furent qu'un test en préparation d'un gros coup lors de la COP21.

Vous verrez que ni Obama ni Poutine ne seront présents, alertés par leurs services secrets respectifs des risques en préparation.

Et donc l'après COP21 ?

- création d'un GIEG (Groupe International d'Experts sur la Guerre)

- lancement d'un grenelle de la guerre

- risque d'annulation des élections régionales (si attentat juste avant le 6/12)

- selon le principe de la pyramide de Maslow, remise à plus tard des questions environnementales

- remaniement ministériel

- désorganisation complète de la société

 

Je suis trop en désarroi de ce scénario pour l'envisager plus en détail et à plus long terme.

2015, année en 15 qui ne dérogera pas « à la règle » historique !