Paroles de chansons romantiques
07 mars 2016

Merveilleux Poèmaton

Lundi 7 mars, veille de la journée de la femme, je suis à Paris (depuis 3 jours). Au hasard de mes déplacements, ce matin au Sacré-Coeur pour remercier, je me trouve gare Saint-Lazare sur un quai de la ligne 9 du métro. Il y a très peu de monde et une hôtesse m'accoste pour me demander si je connais le Poèmaton. Elle m'explique en 5 secondes, et il ne lui en faut pas plus pour que j'accepte cette invitation au voyage poétique. Je félicite la compagnie Chiloé pour cette idée magique et merveilleuse. J'ai eu droit à la récitation d'un... [Lire la suite]
Posté par druille à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 janvier 2016

À quelque chose malheur est bon

Je peux témoigner de ce proverbe. Mais c'est comme dans tout ce qui peut arriver, avec des degrés et un rapport malheur/bonheur particuliers. Et chacun a son échelle de valeurs. Dans mon cas, une séparation soudaine m'a obligé à rapatrier toutes mes affaires en urgence, en triant comme je pouvais. En retrouvant des cartons entreposés depuis 6 ans, j'ai déniché 3 trésors qui concernent mes recherches historiques récentes sur les œuvres et la vie de mon père. - le premier se trouvait par hasard entre deux documents que j'aurais pu... [Lire la suite]
Posté par druille à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 décembre 2014

suspension des publications sur Jean Druille

J'aurais dû prévenir depuis presque un mois. Alors que j'ai préparé une dizaine d'articles, pour la plupart de l'inédit, je ne publie plus. Je m'interroge sur la possibilité de m'inscrire en « étude histoire de l'art » pour être accompagné dans le projet d'écriture du livre sur mon père et ses œuvres (peintures, sculptures, dessins....). S'il s'avère que ce soit possible, alors l'inédit doit être conservé pour le livre. Je pense surtout à plusieurs personnes rencontrées en 2014 qui m'ont aidé dans mes recherches sur mon... [Lire la suite]
Posté par druille à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 décembre 2014

Jean Druille 2° prix du concours d'affiches de la CCI en 1931

Mon père a repris vie. Il travaille à sa subsistance et pratique ce qu'il sait bien faire: répondre à des concours. La Chambre de Commerce et d'Industrie de Toulouse crée un concours d'affiches sur le thème de la promotion des produits français. Mon père gagne le second prix avec une affiche que je trouve naïve. Mais comme je ne suis pas un psychologue du marketing... Bruno
Posté par druille à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2014

Jean Druille adhérent à la SAM

Dans les catalogues des expositions de l'association Société des Artistes Méridionaux, il y a la liste des sociétaires. Mon père y apparaît en 1930. Il faut dire que le président de la SAM de l'époque, Monsieur Georges Vivent, était son professeur aux Beaux-Arts, mais aussi celui qui l'avait repéré enfant et l'avait incité à intégrer cette école. Pour sa première participation en tant que sociétaire, il expose 2 pastels et 3 sculptures. Il exposera pendant 32 ans. Merci à Françoise, archiviste actuelle de la SAM, pour les... [Lire la suite]
Posté par druille à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 novembre 2014

Jean Druille secouru par sa famille

Mon père se rétablit en 1929 et au début des années 1930 auprès de sa famille à Portet-sur-Garonne. Je pense qu'il sera accueilli par sa mère ou sa soeur ainée mariée à Bertrand Chelle. Il se liera beaucoup d'amitié avec sa nièce Andrée Chelle née en 1925 qui sera très vite « englobée » dans la famille Druille et surtout par ses deux tantes très proches d'elle en âge. J'ai rencontré une petite dame âgée de 84 ans, habitante de Portet qui était aussi très proche des familles Druille/Chelle/Faudé. Elle a bien connu mon père... [Lire la suite]
Posté par druille à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 novembre 2014

Jean Druille aux Beaux-Arts à Paris en 1927

J'ai tout à découvrir de cette période de vie de mon père. Je n'en sais que quelques bribes qu'il a lui-même révélées lors d'interviews dans les années 50. D'abord pour survivre, vu le prix du logement, il trouve du travail dans l'atelier du sculpteur médailliste Lucien Lafaye. Il aurait aussi consacré une part de son énergie comme portraitiste place du tertre (je crois me souvenir qu'il me l'avait dit lui même en février 1983 un mois avant de décéder car j'allais moi même à Paris pour un jour passer un examen/concours d'entrée... [Lire la suite]
Posté par druille à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2014

Jean Druille Premier Grand prix de Sculpture 1927

Dès son année de reprise des cours aux Beaux-Arts, 1926-1927, mon père concrétise son talent et ses capacités à concourir en gagnant le Premier Grand prix municipal de sculpture qui lui octroie l'inscription automatique aux Beaux-Arts de Paris pour l'année suivante. Il a même tellement bien concouru qu'il a obtenu 2 prix. Je sais de l'inédit. Le paysan représenté dans le bas relief par mon père porte les traits de Monsieur François Proudhom habitant de Portet-sur-Garonne, celui-là même qu'il représentera quelques années plus tard... [Lire la suite]
Posté par druille à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2014

décès du père de Jean Druille en 1926

Un petit passage généalogique, mais également instructif pour la suite des résultats d'études aux Beaux-Arts de mon père. Il est au service militaire quand son père décède jeune à 56 ans début août 1926. Je suppose qu'il obtient un congés pour assister aux obsèques mais sa fiche militaire n'en fait pas mention. Il doit encore continuer ses études aux Beaux-Arts de Toulouse, comme prévu à la suite de son service militaire. Mon père avait sans doute été affecté fin 1924 par le décès de son grand-père Jean Antoine, mais sans doute pas... [Lire la suite]
Posté par druille à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2014

Jean Druille devance l'appel militaire en 1925

Je n'ai quasiment rien sur cette situation. Je sais seulement qu'en devançant sa période d'incorporation, il peut choisir son affectation et demande Paris pour pouvoir visiter le Louvre. Et sans doute aussi se préparer à connaître la capitale car il ambitionne bien de gagner une année le grand prix municipal et d'obtenir sa place comme élève des Beaux-Arts de Paris. Je ne possède rien qui raconte ce qu'il a pu créer comme œuvre lors de ce premier séjour parisien. Peut-être pas des sculptures mais au moins des dessins et des... [Lire la suite]
Posté par druille à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]