Est-ce qu'un candidat LREM, un député LREM ou un ministre de Macron n'est pas pleinement engagé dans le soutien de la politique actuelle du gouvernement ?

Et cette action politique décidée et mise en œuvre par Macron et Philippe envoie des milliers de français manifester dans la rue.

Les #Giletsjaunes, les pompiers, les infirmiers, les avocats, les employés des sociétés de transports, les éboueurs, les retraités…..

Et tous ces manifestants sacrifient leurs week-end et leurs vies privées pour dénoncer les atteintes gouvernementales à leurs conditions financières de vie, à leurs conditions de respect de leurs vies privées.

Bravo aux révélations récentes et celles futures qui permettent d'écarter les « brebis galeuses ». Le dégagisme s'appuie sur le respect des vies de toute nature. Une personne qui aujourd'hui postule à un poste public, représentant des électeurs, doit être irréprochable. Si dans sa jeune vie d'étudiant ou avant de se lancer en politique, ce candidat a eu des faiblesses et des comportements irrespectueux de la vie d'une autre personne, qu'est-ce qui nous garanti qu'il est totalement guéri ???

Vive ces très prochaines élections qui vont en priorité élire « la moralisation de la politique ».

L'actualité d'aujourd'hui contient un drame bien plus sinistre que le retrait de la candidature d'un LREM. Il s'agit de l'assassinat d'une jeune infirmière par un déséquilibré, alors que cette infirmière et ses collègues sont là justement pour aider ces malades. Et il se pourrait que ce drame résulte d'un manque de personnel, et donc quelque part le résultat de la politique gouvernementale. Quelle infamie pour les membres du gouvernement de ne pas respecter la vie privée d'une famille dont on tue un membre pour de mesquins calculs financiers.

Je suis prêt à parier que les politiciens vont profiter de cette affaire pour ne plus s'étendre sur le respect de la vie privée. Ils vont commencer à comprendre que l'heure est venue du DEM, du grand DEGAGISME et du grand déballage.

Bruno