Pourquoi il ne faudra pas donner sa voix aux prochaines élections aux candidats qui soutiennent la politique de Macron et Philippe. Planet.fr a dévoilé depuis plusieurs mois les « conflits d'intérêts ».

Parce que la politique de Macron consiste à protéger des hors-la-loi amis comme Richard Ferran, François de Rugy, François Fillon….. Bennalla, et que derrière la protection de ces « professionnels de la magouille », il y a du fric. Je n'ai rien de truculent à divulguer en plus du site planet .fr, mais je peux faire état de mes craintes en pensant aux affaires de harcèlement sexuel dans le sport de compétition qui finissent par jaillir au grand jour après des décennies de révoltes intérieures. Dès qu'il est question de compétition, on y trouve aussi du pouvoir et du pognon, et systématiquement des déviances sexuelles et hors-la-loi. Le pouvoir de l'argent pourri les esprits et les consciences. Les affaires du siècle dernier mettent des dizaines d'années à se faire connaître, celles des années 2000 prennent le temps d'un mandat électoral. Mais avec la révolte actuelle face aux décisions de l'exécutif, les délais se raccourcissent inversement proportionnel à l'essor des réseaux sociaux. La récente polémique suite à la circulaire de Castaner (au fait, il n'en est que le porte parole et signataire, mais elle émane obligatoirement du couple Macron/Philippe) a subit la loi du « référendum » des réseaux sociaux. Ils ont revu leur copie mais n'ont aucune honte à prévoir de diminuer la prise en compte officielle du nombre de votants et des communes de moins de 3500 habitants (au départ ils prévoyaient l'exclusion de celles de moins de 9000 qui constituent 96 % de la France) donc de représentativité des petits partis. Même si le ministre de l'intérieur a la loi qui lui donne à lui seul le droit de publier des chiffres officiels, je suis persuadé que des collectifs de communes, des départements ou même des régions pourraient diffuser des chiffres officieux mais réels (puisque dans tous les journaux l'intégralité des votes de toutes les communes sont publiés; des membres de ma famille habitent en région toulousaine dans un village de moins de 500 habitants et je regarde systématiquement les résultats des élections sur le site de la Dépêche).

Alors, pour éviter comme de nombreux français les remords de leur ancien vote Macron, imaginez que tout au long de l'année des casseroles vont tinter de plus en fort à l'arrière des convois de Macron et Philippe. On ne sait pas ce qu'adviendra la couleur politique de la France, mais au moins en ne votant pas pour les représentants LREM vous vous éviterez les aveux futurs de vous être fait manipulé et trompé.

Ces élections ne sont qu'une étape. Ces maudits vont rester au pouvoir et certainement cacher le plus possible les anciennes prises illégales d'intérêts, mais aussi les futures qui sont dans les tuyaux. Les budgets des prochaines élections présidentielles se décident maintenant, et en partie avec le résultat des élections municipales.

Ma plus grosse crainte, parfaitement imagée dans la chanson « Le Dictateur » de Claude-Michel Schönberg, vient du risque de Macron de « péter un boulon » et de décider de « tout faire sauter avec lui » comme dans la chanson.

Et en plus c’est un vote « long terme » car il conditionne l’élection des sénateurs. Agissons comme si nous appartenions à un nouveau parti politique : DEM pour Dégagisme En Marche.

Bruno