J'ai reçu un retweet de ce Live-tweet de Véolia « Entre angoisse et indifférence, comment se saisir de l’urgence climatique ? »

Par ses profits de multi-nationale, Véolia contribue amplement au système capitaliste actuel qui a instauré insidieusement un nouvel esclavage. Quelle arrogance de regrouper les angoisses des plus pauvres aux indifférences des plus riches, en profitant de l'urgence climatique !

En 2013, Véolia a remporté le premier prix pinocchio des internautes, dans la catégorie « Une pour tous, tous pour moi ».

Véolia a fait sa fortune en vendant un bien public : l'eau. Je suis persuadé que ses ingénieurs de recherches font des études pour nous vendre dans moins de 10 ans des bouteilles d'air purifié. Et pour y arriver, il faut d'abord qu'ils réussissent à rendre l'atmosphère naturelle complètement viciée. Et malheureusement, je crois qu'avec tous ses copains du CAC40 et des autres premiers mondiaux de toutes les bourses de la planète, ils sont en train d'y parvenir sans que cela leur coûte un centime. Ils ont des armées de consommateurs qui polluent à outrance toute la planète. Pour l'eau, L'ONU alerte [article de FranceInter du 19/03/2019 Plus de deux milliards de personnes sans eau potable dans le monde : le constat alarmant de l'ONU], mais c'est du flan, les dirigeants de cette soi-disant noble institution font partie du clan des champions des profits. Et je pense qu'il y a au moins 6 milliards d'humains en difficulté d'alimentation en eau saine et naturelle. Pour l'air vicié, les débuts sont prometteurs !! [14 mars 2019 - Mongolie: l'air vicié force des milliers d'enfants à l'exode ... 3 millions d'habitants, Oulan-Bator est l'une des villes les plus polluées du monde].

Je pense que les responsables de Véolia qui ont lancé ce débat ont une assez bonne vision des risques des dérèglements climatiques qui menacent pour les 30 prochaines années. Et ils doivent avoir peur d'un chamboule-tout social, plutôt qu'un risque purement climatique. Ils y perdraient 90 % de leurs avantages et conforts de vie. Alors qu'un simple dérèglement climatique ne changera pas leurs train de vie outrancier, ils auront toujours une île paradisiaque accueillante accessible par leurs jets privés et leurs super-yachts, pour échapper ponctuellement aux caprices météorologiques.

Ce live-tweet n'est qu'un début de manipulation de l'opinion publique pour retarder l'explosion sociale qui guette le capitalisme avec l'augmentation des coûts environnementaux que les principaux pollueurs n'assument pas. Les numéros UN mondiaux (de l'internet, de l'eau, du bâtiment, des armes….) grattent tout ce qu'ils peuvent car ils sont engagés dans un monopoly que le commun des mortels ne peut pas imaginer. Ils se rassemblent une fois par an à Davos, réunion publique fictive, pour faire les comptes et instaurer entre-eux de nouvelles règles pour d'abord mieux baiser les exclus. Je suis persuadé que les plus puissants se consultent plusieurs fois par mois. En ce moment, ils doivent ajuster leurs magouilles financières pour profiter au mieux d'un éventuel « Big ONE » en Californie. Une secousse de magnitude 10 et Los Angeles « aux anges », mais aussi un méga-subprime financier.

Bruno