Je m’exprime bien en avance sur le sujet du 8 mars et de la journée de la femme. Car je réagis à l’effronterie affichée par le collectif de 100 femmes qui rejettent le mouvement de prise de conscience du harcèlement sexuel en affirmant [« Nous défendons une liberté d’importuner, indispensable à la liberté sexuelle »]..

Mais d'abord, de quelle liberté sexuelle elles parlent ??

Facile, de leurs libertés sexuelles d'offrir leurs corps aux mâles les plus dominateurs.

J’estime que les femmes comme Catherine Deneuve ou Brigitte Lahaie, à leur façons bien distinctes (cinéma et show-bizz pour la première et porno pour la seconde), ont représenté une catégorie de femmes très égoïstes qui n’ont vécu que pour leur plaisirs et le pouvoir de l’argent. Bien évidemment, ces femmes veulent continuer à profiter du système machiste qui met en concurrence les mâles dominants qui veulent baiser les plus belles. En jouant leur jeu, elles attisent les convoitises, et obligatoirement tous les déçus du système qui se retrouvent « la queue entre les jambes » sont focalisés sur leurs pulsions sexuelles animales et les assouvissent sur les plus faibles.

J’estime toutes ces femmes responsables à égalité avec les hommes coupables de harcèlements sexuels et de viols (vive la parité). Que ce soit les films pornos ou les postures des starlettes, toutes les images montrant de manière exacerbée les attraits physiques des femmes (n’oublions pas les publicités) contribuent aux déséquilibres pulsionnels des hommes.

Ainsi, pour une minorité de femmes qui profitent des avantages économiques octroyés par les puissants, toutes les femmes de la société subissent les déviances des pauvres mâles obnubilés par des « bijoux » inatteignables. Et c’est sans problème que je me mets en partie dans cette catégorie. Je les trouve très belles, physiquement je voudrais toutes les baiser. Mais heureusement qu’intellectuellement je les trouve si moches que mes pulsions sexuelles se contentent de dialoguer avec la gent féminine et de n’éprouver du plaisir sexuel qu’avec ma merveilleuse compagne, tellement plus belle que ces « pétasses ».

Elles s'excusent maintenant …. d'avoir laissé transparaître leur véritable nature. Elles comprennent, après mûre réflexion, leur esprit initial de « pute bestiale » et leur si faible niveau d'intelligence, loin derrière celui de bien d'autres comme par exemple Anne Roumanoff.

La journée de la femme ne devrait pas exister. Ce devrait être toute l'année qu'on respecte les femmes, mais seulement les femmes dignes de respect, celles qui ont un cœur humain et envie d'offrir leurs corps pour enfanter. Des femmes avec des attitudes d'homme égoïste ne méritent aucune estime, leurs corps sont des objets de pouvoirs et de possessions mais certainement pas des nids douillets de création et d'amour.

J'ai signé la pétition lancée par Romain Maire « Contre la tribune légitimant la liberté d'importuner ».

Bruno