Le changement climatique va affecter de nombreuses maladies mortelles pour l’homme.

Ils ont oublié la plus grave des maladies : LA CONNERIE.

Quel est l'impact sur l'environnement des guerres ? Guerres de religions, « guerre » des pompiers contre les incendies criminels, guerres de l'homme contre la nature ????

Les plus forts impacts de ces guerres correspondent bien évidemment aux conflits de notre XXI° siècle.

Combien de pollution générée par les attentats du 11 septembre 2001 (pollution directe, pollution par la gestion des déchets, pollution par la couverture médiatique de l’événement, pollution par l'activité humaine résultante de recherche des coupables et de vengeance, pollution par la reconstruction…).

Combien de pollution dans l'atmosphère suite aux guerres au Proche Orient, mais aussi des conflits aux portes de l'Europe (Crimée) ???

Quelle énergie dépensée par la bravoure des pompiers pour éteindre la folie humaine et quel gaspillage d'eau pour sauver les privilégiés qui vivent dans de belles maisons au milieu de la nature.

La folie des uns (milliardaires qui s'enrichissent sur le dos des travailleurs et des consommateurs) enclenche la folie des autres (pauvres et précaires agressés par l'opulence des richesses étalées sous leurs nez et leurs yeux). Résultat : plus les riches vivent sans compter et sans partager, plus ils polluent la planète, plus le dérèglement climatique s'accentue, plus l'instabilité économique pousse aux déraisons, plus les pauvres et les fous n'ayant plus rien à perdre « mettent le feu aux poudres », plus le cercle vicieux accélère l'apocalypse.

À l'échelle d'un pays, la Corée du nord est symptomatique de cette évolution. Quand ce pays aura la possibilité de déclencher réellement un cataclysme nucléaire, il menacera les autres pays du monde de la destruction, pour obtenir à court terme, les mêmes conditions de vie opulente que s'arrogent outrageusement les pays riches.

 

Comment envisager une décroissance de ces futures maladies sans promouvoir la décroissance économique ?

Grand et bon dossier sur le site « Controverses Mines ParisTech » sur la décroissance, que je me permet de citer en petite conclusion optimiste car cette école est censée former une élite qui sera au pouvoir, que ce soit politique, économique, industriel ou services. Pourvu qu'on leur ouvre la conscience du risque mondial….

 

Je garde néanmoins mon pessimisme à moyen terme (verrais-je 2050 à plus de 90 ans ?) et je ne crois pas possible la décroissance de l'empreinte écologique mondiale, alors je prône la décroissance des inégalités (ODD N°1 et ODD N°10). J'estime qu'en réalisant ces objectifs, l'humanité traitera en substance les 15 autres objectifs (tous sont liés) et maîtrisera un petit peu ce risque d'accroissement des maladies mortelles.

Bruno