En consultant le journal « Les Echos » pour trouver les détails des résultats des élections présidentielles, je suis tombé sur un article captivant.

LesEchospage12debrispatiaux

Il s’agit d’alerter sur les débris spatiaux.

L’article est bien mais la photo qui l’illustre me semble « manipulée » car j’estime qu’elle correspond à une situation qui date de presque 20 ans !!

Justement, début avril, j’avais réagit à une publication du CGDD dans la collection Théma : (Développer les applications satellitaires : le plan 2011-2017). J’avais écrit à la responsable de ce document en m’inquiétant d’un manque flagrant dans les ambitions de ce plan, justement la gestion des débris. Et je lui avais communiqué un fichier que j’ai eu en 2011 en assistant à une conférence organisée par l’ORDIMIP.

Th_ma___D_velopper_les_applications_satellitaires

[Bonjour Madame ,

J'apprécie votre dernière publication sur le plan 2011-2017 de développement des applications satellitaires.

Mais je regrette d'apprendre que dans les 7 axes structurants du plan, il n'y soit nullement question des déchets spatiaux.

Je suis jeune fonctionnaire en poste au CGDD depuis à peine 1 an. Avant j'étais dans le privé, dans le domaine de l'environnement et des normes.

Je vivais à Toulouse et j'étais membre de l'ORDIMIP (Observatoire Régional des Déchets Industriels en Midi-Pyrénées).

Cet organisme avait organisé en mars 2011 une conférence sur les déchets de l'espace, avec Monsieur Fernand Alby, expert du CNES à la retraite.

Son powerpoint de présentation nous avait fortement impressionnés, surtout son discours accompagnant les slides.

Je vous le communique en imaginant que la situation s'est bien dégradée depuis et que les risques se sont accrus.

Je trouve capital d'exploiter massivement ces nouveaux outils comme vous le dites bien en conclusion, mais j'ai bien peur qu'on ne porte pas assez attention aux conditions d'exploitation dans l'espace.]

 debris_spaciaux (j'ai du tronquer le fichier de 23 pages à cause de son poids !)

Vous pouvez constater par vous-mêmes que la photo de l’article correspond plus ou moins à celle de 2001, alors qu’il doit bien y avoir des données de 2016 absolument catastrophiques.

Le monde économique envisage de multiplier les services de télécommunications par satellites mais nous cache bien le drame qui se prépare. Quand ils auront su rendre leurs services indispensables, ils multiplieront la facture par 100, voire 1000 pour nous imposer les coûts de nettoyage de l’espace !!!

Mais qu'elle est belle la croissance mondiale (ironie à la limite de la perfidie). Hummm, le syndrome de Kessler de l'espace appliqué au résultat de l'élection présidentielle ….. effet domino et donc maximum 25 % d'anciens députés réélus, et donc pagaille monstre car assemblée ingouvernable sans majorité.

Bruno