J'en ai d'abord eu un par mon frère jumeau. En rangeant des vieux cartons que j'avais laissés dans la maison de campagne, il a retrouvé une sculpture en bois que j'avais faite à 11 ans à l'école Lambert, lors des ateliers du jeudi après-midi organisés par l'éducateur Roger. Lors d'une de mes visites chez Roger il y a quelques années (il a acheté sa maison de campagne tout près de la nôtre, conseillé par mes parents !), il m'avait rappelé cette sculpture que j'avais oubliée, après que je lui racontais mes aventures de recherches des sculptures de mon père. Je me suis très vite souvenu de ce hibou que j'avais sculpté en quelques séances, mais savoir où il se trouvait ? (notre maison de campagne avait été cambriolée dans les années 90, et puis depuis plus de 40 ans que je l'avais réalisée, je ne l'avais jamais exposée).

Hé bien je l'avais conservée dans un carton et mon frère l'a retrouvée par hasard en rangeant un peu ces vieux cartons, en connaissant son histoire puisqu'il rencontre très souvent Roger. D'ailleurs, avant de me la donner lors de mon récent retour éclair sur Toulouse, il l'avait portée à Roger et celui-ci l'avait bien reconnue (nous n'avions été que quelques élèves à s'essayer à la sculpture, activité en concurrence avec la piscine, la patinoire, l'équitation, la fabrication de bijoux et d'émaux…).

Mon deuxième super cadeau m'a été offert par ma fille. Elle m'a confectionné un nœud papillon très original et unique !

J'ai mis tout ça en photo, dans un nouvel album.

Je vais sans doute avoir d'autres cadeaux, mais je sais déjà que j'en aurai un plus fort que tous les autres : ne pas passer Noël tout seul comme l'année dernière et enlacer ma chérie Nadia.

Bruno