Si j'étais très très riche, disons avec 10 milliards d'euros, je chercherais plus de pouvoirs lors d'une élection majeure style présidentielle.

Je calculerais d'investir 10 % de ma fortune pour acheter des votes.

Avec 1 milliard d'euros, je recruterais 10000 « dealers » en les payant 50000€ chacun pour le temps de la campagne politique (=500M€), la moitié 25000 au début de la campagne, l'autre moitié si je suis élu. Ces « dealers » auraient pour mission de « vendre » des votes sur ma candidature en échange de 500€, et d'en obtenir au moins 100 chacun (=500M€). Cela m'assurerait au moins 1 million d'électeurs. Mais eux aussi n'auraient que la moitié avant l'élection et le reste si je suis élu => ils seraient intéressés à ma réussite électorale et chercheraient forcément à convaincre d'autres électeurs. En ciblant plus les indécis et les abstentionnistes que ceux qui seraient déjà convaincus, je pourrais tabler sur environ 5 millions de bulletins, en plus des votes classiques.

Avec le suivi des sondages, et cet « achat avec intérêt sur le résultat », je suis persuadé que le résultat de l'élection serait concluant, à quelques voix près mais comme l'argent achète tout…

Et qui pourrait prouver que ce serait une tromperie ?

Rien ne prouve que le votant vote pour moi puisque le vote est confidentiel.

Bien sûr, pour les versements après le résultat de l'élection, la discrétion serait identique à la vente de drogue, financé par une association caritative qui en dernier ressort arguerait d'une aide matérielle à de pauvres démunis.

Bruno