C'est inespéré, je reprends espoir pour l'avenir de la planète (d'autres motifs dans mon message blog QSE).

Affecté au CGDD, je me retrouve au cœur d'une documentation insoupçonnée qui me révèle une richesse de projets significatifs.

En plus, j'obtiens la version papier de ces documents; j'adore.

Aujourd'hui, j'ai trouvé sur un présentoir (et obtenu un exemplaire au service documentation) un ouvrage de l'ADEME :
« Repenser les villes dans la société post-carbone »

HAAAA, je repense à ce magazine de juin 2010 avec la couverture et un dossier faisant l'apanage des villes lentes {le Sarkophage, Ralentir la vi(ll)e} (il m'avait inspiré « la pub-tréfaction »)…

Dans le dossier de l'Ademe, lisez le §3 à partir de la page 160; « Une conscience partagée des risques, des enjeux et de quelques éléments du contexte ».

Et 6 scénarios :
- attentisme intelligent
- créativité carbone
- nouvelles infrastructures
climatiques et énergétiques [NICE]
- biopolis
- la ville contenue
- urbanité sobre

Avec la révolution « Panama papers » et j'espère une multiplication de révélations comme une traînée de poudre, nous atteindrons des capacités de financements pour réaliser et même sublimer « le 7° scénario » page 265 qui serait un mix des 6 autres.

La société est en train de changer radicalement: sans doute ce petit livre d'Hervé Kempf « Comment les riches détruisent la planète » y contribue.

Bruno