19 novembre 2014

Jean Druille aux Beaux-Arts à Paris en 1927

J'ai tout à découvrir de cette période de vie de mon père. Je n'en sais que quelques bribes qu'il a lui-même révélées lors d'interviews dans les années 50. D'abord pour survivre, vu le prix du logement, il trouve du travail dans l'atelier du sculpteur médailliste Lucien Lafaye. Il aurait aussi consacré une part de son énergie comme portraitiste place du tertre (je crois me souvenir qu'il me l'avait dit lui même en février 1983 un mois avant de décéder car j'allais moi même à Paris pour un jour passer un examen/concours d'entrée... [Lire la suite]
Posté par druille à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]