LA POSTE, société anonyme, va revivre le cauchemar de France-Télécom.

Article20MinuteLaPoste

Qu'est-ce que je connais à France-Télécom ?

J'y ai été embauché en 1997 en tant que contractuel, justement après qu'elle soit passée en S.A.

Mon poste et mes fonctions étaient visés par des candidats en interne depuis plus de 6 mois, mais la hiérarchie ne voulait faire aucun cadeau à ses agents (former un employé pour le hisser au niveau demandé, donner une rémunération cohérente avec les missions du poste). Les grilles des salaires sont restées celles des fonctionnaires pour les fonctionnaires, avec une ancienneté avantageuse qui pénalise la mobilité.

J'ai quitté FT à l'été 2001, après plus d'un an de harcèlement moral de la part de mon chéfaillon, directeur informatique d'une DR d'Ile-de-France, qui se targuait sans le bac d'être à ses débuts aux PTT le plus rapide trieur manuel du courrier ! Le pauvre en 2000 ne savait même pas ouvrir un fichier PDF (et cliquer sur le lien intranet pour télécharger acrobat reader, j'ai dû le lui faire avec un autre de ses adjoints).

À FT, les techniciens étaient snobés par la hiérarchie et subissaient les restructurations permanentes. C'est lors de l'une d'elles que je suis parti, en passant par les prudhommes. Mais même les cadres sup déchantaient. Le 03/01/2001, lors des vœux du directeur régional, l'annonce du départ d'un directeur d'unité opérationnelle (UO) pour prendre la direction d'une nouvelle entité toulousaine avec reconnaissance du travail antérieur, et donc promotion, avait ravi toute l'assemblée. Mais quelle douche froide d'apprendre le 10 janvier suivant que son entité était fantôme et qu'ayant déménagé avec toute sa famille (des mois de réorganisation personnelle), il finissait dans un sordide placard !

JE PLAINS LES POSTIERS.

Vous aussi ?
Ruraux mais aussi citadins, votez pour NICOLAS DUPONT-AIGNAN qui évitera un désastre à La Poste. Il a écrit : "Oui au monopole de la Poste !"

Bruno