Je viens de "recevoir" une publicité de la société de Vente Par Correspondance Sélection du Reader's Digest.

Je n'ai rien contre les produits qu'elle diffuse.

Mais la démarche commerciale est totalement merdique. J'ai mis "recevoir" entre guillemets car en fait, le destinataire est mon père Jean DRUILLE décédé en 1983 !

Je suis persuadé qu'après son décès, ma mère a fait le nécessaire concernant ces types de courriers commerciaux. Elle a peut-être même pris la suite de son compte client. Mais comme elle aussi est décédée, depuis 2005, les pauvres petits commerciaux de la VPC n'ont plus de clients à cette adresse.

Quel doit être leur processus ?

On envoie quand même un lot publicitaire, des fois qu'un occupant des lieux (enfant, parent, ou nouvel habitant) reprenne le flambeau !

ANTIPUB et développement durable, je peste contre la pollution que représente tous ces documents envoyés à une personne décédée, contre ce gaspillage et cet état d'esprit assassin des ressources de la planète. Tous ceux qui sont associés à cette pratique sont coupables : le président de la société, l'huissier qui valide le règlement du tirage au sort, les partenaires qui proposent les lots (voiture, Hi-fi...), Julien Lepers avec son message à l'intérieur de l'enveloppe, les informaticiens qui valident les listes des destinataires...mais aussi la Poste qui vit de cette distribution polluante et gaspilleuse.

ImageEnveloppeSelectionReaderDigest

Cette enveloppe en traversant la France, gaspille de l'essence mais aussi du papier, de l'encre, du plastique, des moyens informatiques, des ressources humaines, du temps de travail et de l'énergie humaine. Je ne la mettrai même pas à la poubelle pour qu'elle soit brulée et qu'elle pollue l'atmosphère avec la merde qu'elle contient (rejets incinérateurs nanoparticules) !

VPC, société de MERDE.

Bruno