Personne n’y échappe actuellement et je trouve cela assez normal.
Alors, même sans être particulièrement impliqué dans ce sport, je peux vous proposer quelques photos.

Aucun scoop ni originalité, juste le fait d’une opportunité limitée, et comme je ne suis pas un professionnel patenté (reporter ou journaliste), j’ai attendu quelques jours pour mettre ces photos en ligne.

Représentant Monsieur José Badie, directeur de publication de lalettredetoulouse, à l’invitation du maire de Toulouse Monsieur Jean-Luc Moudenc pour un « Petit-déjeuner de Presse au village Toulouse Rugby » le jeudi 6 septembre, j’ai pu visiter cette petite ville qui s’installe à la prairie des filtres. La veille de son ouverture officielle, j’ai circulé partout à la suite du maire et des représentants du site, parmi les employés en train de finaliser les installations.

Un lieu d’accès restreint m’a intéressé, en pensant à vous visiteurs de mon blog. Il s’agit de l’espace dédié aux partenaires de l’événement: le coin des V.I.P. Tout le reste est accessible au grand public, du 7 septembre au 20 octobre.

Toulousains et touristes, profitez bien de tout ce que la mairie propose, consultez le site officiel et procurez-vous le guide du supporter édité en 6 langues (au capitole et dans les mairies de quartier, et chez les partenaires et certains commerçants).

Mes cousins Jean-Pierre et Bertrand F. ont pratiqué intensément le rugby à Portet/Garonne, dans leur jeunesse. Mon frère jumeau un peu moins, il a joué au rugby à XIII, moi pas du tout car j’étais parti en région parisienne. Sur les panneaux de l’exposition « 100 ans de Stade Toulousain » dans la cour Henri IV du Capitole, j’ai découvert dans la liste des joueurs un cousin fortement impliqué: Gérard Druille. Après avoir porté le maillot du stade Toulousain, internet m’apprend qu’il est maintenant Directeur de l’équipe des Crabos B 2007/2008.

De part mon implication dans l’Agenda21 de la mairie de Toulouse, je vois cet évènement planétaire différent. D’accord pour faire la fête mais pourquoi en exclure certains ou certaines comme la TERRE. En visitant le village, je n’ai rien vu incitant à la modération de consommation, au tri sélectif des déchets, aux économies d’énergies, à la limitation de la pollution. Aucune allusion à l’agenda21, au passeport de l’eco-supporter....

Bruno