Avec un gain au Loto de 400000€ minimum, je créerais une société que j’intitulerais « vigie cycliste »

J’embaucherais 300 personnes (sportifs) sachant faire du vélo discrètement.
Je leur donnerais un salaire de 1600€ net mensuel.

- activité par équipe de 2 cyclistes
  - circulation discrète dans son périmètre (150 équipes pour 17 quartiers de Toulouse)
  - horaires 10H-23H, 7/7 jours (législation en vigueur 35H/semaine + spécificité week-end), je connais car j’ai travaillé comme opérateur de télésurveillance (service assuré 24H/24, 7j/7, 365j/an).
  - équipés de mini caméra, et filmant discrètement les délinquants en flagrant délit de vols de deux-roues.

- rémunération de la société:
  - par les assurances
  - par un abonnement surveillance spécifique auprès des particuliers
  - par les amendes infligées aux contrevenants (les voleurs sont loins des SDF, certains voleurs de grosses cylindrées doivent très bien vivre) pris en flagrant délit, la loi devrait leur prendre tout ce qu’ils possèdent (véhicules, appartement, maison, mobilier, hi-fi,....), quitte à en faire des SDF, ils y réfléchiraient à 2 fois avant d’agir.
  - par une moyenne d’un voleur pris par jour, avec vente de ses biens pour une moyenne de 5000€ = 150000€ mensuel (y a t il 365 voleurs de deux-roues sur Toulouse et son agglomération ?, je pense que oui)

2° activité, annexe :
- recensement des points noirs de circulation cycliste.

Résultat annuel : société sécurisée et épurée de sa gangrène => obtention d’une équivalence de taxe sécurité de 20€ par habitant = 9 millions d’€.
Augmentation du service et doublement des effectifs, car délinquants voisins attirés et en conflit entre eux car en surnombre, mais aussi doublement des cyclistes Toulousains et donc doublement du « marché ».


Je sais, je sais, si c’était aussi simple cela existerait déjà. Même si c’est un rêve un peu utopique, il fait du bien et il est certainement en partie réalisable.
Le modèle économique de ce projet n’est pas viable car les amendes sont actuellement encaissées par l’état. Mais là, je serai capable de démontrer que je réaliserais un travail complètement du ressort de l’état et que cet état n’est pas capable d’investir 400000€ pour assumer son rôle.

Et ne nous leurrons pas sur les coûts des choix des investissements par les politiques, car si on ne fait rien pour contrer le dérèglement climatique, l’ardoise des catastrophes naturelles détruira l’économie (une catastrophe 10 fois supérieure à Katrina, cela ne me paraît pas improbable).

Bruno